En France, j’ai toujours mené de front deux professions, celle de réalisatrice vidéo de documentaires pour l’art et la communication d’entreprise et celle d’artiste (photos, sculptures et dessins). Dans les années 1995, après l’emménagement en Suisse de la famille, j’ai voulu m’exprimer dans le médium qui me semblait me convenir le mieux et j’ai arrêté de faire des films de commande pour ne plus faire que mon travail d’artiste.

En réponse à des questionnements sur ma vie passée, j’ai commencé, avec obstination, à modeler des petites têtes en terre cuite pour essayer de me connaître moi-même ou pour saisir un instant de vie. Non pour l’emprisonner ou le soumettre mais pour le garder au creux de ma main avec amour et instinct de survie.  Ce ne sont pas des portraits d’hommes ou de femmes mais des accompagnateurs amicaux, des talismans protecteurs, des présences dans un monde inhumain qui parfois peut nous échapper. A ce jour, j’ai façonné plus de 1000 têtes, pas plus grandes qu’un œuf. L’ensemble infini des têtes est une façon de dire Oui au monde, aux êtres, au lot imparti à chacun, d’approuver le grand mystère de l’existence, par-delà laideur et beauté, injustice et chance. Ces petites têtes sont devenues le noyau central de mon travail. 

Je les reproduis dans différents matériaux comme le bronze, le verre ou le silicone et les rassemble en grand nombre dans des installations de dimensions variables. Je les mets en scène dans des petites boites comme s’il fallait suspendre le temps en l’enfermant au milieu d’objets courants dans un univers clos, protégé, surréaliste.  Les petites têtes apparaissent aussi parfois dans mes dessins. Je remplis le papier par nécessité intérieure, quotidiennement et de façon automatique, comme d’autres écrivent leur journal. Involontairement, je sonde ma propre identité, ma force, mes craintes et ma vulnérabilité, par automatisme, en me moquant souvent du monde qui nous entoure. 

Berlin, Novembre 2019.

___________


Patricia Dreyfus, Born in Dakar, Senegal, 1951

1982 - 1984

Apprenticeship at studio Gregory Mazurovsky, Centre Américain and Académie de la Grande Chaumière, Paris

1972 - 1992

Documentary film in the range of art, music and economy

1992 - 2012

Lives and works as an artist in Basel

Since 2012

Lives and works in Berlin


Solo exhibitions (selection)

2019

lettre à moi-même,  Galerie Mesmerrahmen, Basel - CH

2012

HumanKapital, Häuser und Asche, Kunstverein Ebersberg, DE

2012

Weggefährten, Kunstverein Ottobrunn, DE

2012

Insomnia, Kunsthaus Norden, DE

2011

Insomnia, M54, Basel, CH

2010

Traces/Spuren, Karmeliterkirche, Wiener Neustadt, AT

2009

War Memories Reinvented, QCC Gallery, New York, USA


Group exhibitions (selection)

2020

AUSBLICKE, Galerie Albrecht, Berlin DE

2018

Das kleine Format, Atelierhof-Kreuzberg, Berlin, DE

2016

Kölner Liste , Cologne, DE

2013

Wer bist du?, Museum Schwarzenberg, DE

2013

Umspann ZENTRALE, Galerie G11, Berlin, DE

2013

Kauf mich, Schwartzsche Villa Galerie, Berlin, DE

2011

Remise en Jeu, Kunsthalle Mulhouse, FR

2010

Regionale, Fabrik culture, Hégenheim, FR

2009

Regionale, Kunsthalle, Basel, CH


Art and documentary film

« Aux sources du monde arabe », 1989, Institut du Monde Arabe, Paris

« La rencontre au sommet » 1987, Award for Best Documentary Film, Biarritz Film Festival in France

« L’homme réparé », 1986, Centre de la Villette, Paris

« Roberto Matta »,1984

« Les Iles flottantes de Boris Tissot », 1983, Centre Georges Pompidou, Paris

« Le rêve d’Aurélie », 1983

« La Vie et l’Oeuvre de Shirley Goldfarb », 1982, Musée d’Art Moderne, Paris and Musée de Pontoise


Bibliographie

2017

Die imaginäre Insel (Schulz und Schulz)

2011

Insomnia (Benteli)

2004

Obstinate Creation (Linsenmann AG)

1996

Signes de têtes / Headsign (Mendiboure)